• Les Rhopalocères

    Retour vers : FAUNE * INSECTES * PAPILLONS * Papillons de jour

     

     

    Les Rhopalocères  ou papillons de jour, se caractérisent à l’état adulte par trois paires de pattes et deux paires d’ailes recouvertes d’écailles de couleurs très variées et vives  selon les espèces ; ils ont des antennes en forme de massue alors qu’elles sont en forme de plumes chez les papillons de nuit (hétérocères).

     

    Les ocelles ou yeux qui sont si beaux, comme chez le Paon du Jour, peuvent être des ornementations de défense. De même le revers brun ou noir des ailes permet de se fondre dans le décor et ainsi de se cacher des prédateurs.

      

    La trompe des papillons est un outil de haute précision qui enchaîne les prouesses techniques. Enroulée en spirale au repos, elle est déroulée par le papillon lorsqu’il veut se nourrir. Il peut alors, sans être obligé de baisser la tête, déplacer sa trompe et explorer les moindres recoins des fleurs visitées même dans les corolles dont l’étroitesse et la profondeur en rendent l’accès difficile.

      

    Voyages, voyages...     

    Le papillon voyage loin, parfois très loin et les distances parcourues sont très importantes : du Mexique au Canada, pour le Monarque soit 5000 km et de l'Afrique du Nord à l'Islande pour la Belle-Dame, soit 2000 km ! Il est difficile d'imaginer que ces ailes qui semblent si fragiles puissent avoir la force de battre pour parcourir tout ce chemin...

           

    Mais les papillons sont menacés par un prédateur, beaucoup plus efficace : l’Homme

    En France, les papillons des prairies ont diminué de 50% entre 1990 et 2005 ; la raison principale est la dégradation progressive des écosystèmes, de l'agriculture intensive ou encore du réchauffement climatique. La diminution de la biodiversité florale, par la monoculture et la transformation du paysage végétal par l'homme, pourrait être la cause de cette disparition comme de celle des abeilles en réduisant ainsi la quantité de leurs ressources alimentaires. A cela s’ajoute l’utilisation d’insecticides ciblant spécialement les papillons.

     

    Un jour, peut-être, il n'y aura plus de papillons ni d'abeilles et conséquence de cela, le prédateur disparaîtra aussi !