• Abbaye de Valmagne

    Retour vers : PATRIMOINE * L'Eau dans les Abbayes

     

     

     Abbaye Sainte-Marie de Valmagne

     (Villeveyrac, Hérault)

    XIIème siècle - Ordre de Saint Benoît puis Ordre cistercien

    Classé M.H.

     

    L’abbaye a été fondée en 1138 par Raymond Trencavel, vicomte de Béziers. Dépendant de l'abbaye de Cadouin, elle suit d'abord la règle bénédictine mais très vite demande à être rattache à l’abbaye cistercienne de Bonnevaux et suivra dès lors la règle de Saint-Bernard.

     

     

    Abbaye Sainte-Marie de Valmagne Villeveyrac Hérault le lavabo

    Le lavabo

     

     

    Près de l'aile sud du cloître, une clôture octogonale avec une série de trois arcs de chaque côté, reposant sur des colonnettes jumelées, enserre une fontaine, le lavabo ; l’ensemble se trouve devant le réfectoire afin que les moines se purifient les mains avant de toucher le pain, symbole sacré ; il est couvert de huit nervures de pierre réunies au centre par une clé pendante. Une treille ombrage le lieu pendant l’été.

     

     

    Abbaye Sainte-Marie de Valmagne Hérault le lavabo dans le cloître

    La fontaine du lavabo

     

     

    Alimentée par la source de Diane, elle déverse son eau pure par quatre têtes de griffons, de la vasque supérieure vers un bassin octogonal. Au centre de la vasque supérieure, des mascarons distribuent également l’eau et sont disposés autour d’une colonne terminée par un obélisque.

    Le jardin du cloître, entre les quatre galeries et autour de la fontaine-lavabo, est fleuri par les rosiers « Rose des Cisterciens » (® Delbard), et des bambous noirs.